La sophrologie et les trois stades de la méditation 3

Le troisième stade de la méditation est la méditation proprement dite.

Il ne s’agit plus de faire des efforts pour se concentrer sur un sujet, ni d’y réfléchir rationnellement ou par association, mais de le contempler en silence.

Au cours des relaxations dynamiques du 3ème et du 4ème degrés l’objet n’est plus neutre, mais concerne l’axiologique, c’est-à-dire les valeurs de l’existence. Accueillir, s’ouvrir d’une manière non duelle aux valeurs existentielles individuelles et universelles, s’ouvrir aussi « au plus grand que nous ». Ces deux degrés de la relaxation dynamique sont en partie inspirés par la méditation zen.

12-3

Ce contenu a été publié dans Santé de l'âme, Santé de la parole, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.