Faut-il avoir peur?

Notre époque connait une crise majeure. Sans parler de la fin du calendrier maya qui prédirait selon certains la fin du monde en décembre prochain, force est de constater que notre monde, autrement dit notre manière de vivre, de nous considérer au sein même de notre monde terrestre, de la Nature, est en péril car notre manière, boulimique, avide de profiter de ce monde unique a mis en péril l’équilibre écologique de notre planète.

Tous les voyants semblent être passés au rouge : voyants environnementaux avec la raréfaction de nombreux ressources naturelles, comme de nombreux métaux ou le pétrole, ou avec le réchauffement climatique global et la montée subséquente des océans ou la disparition programmée de nombreuses espèces ou de végétaux; et surtout voyants humanitaires, conséquence d’une idéologie économique ultra libérale mortifère pour la très grande majorité des humains et qui débouche sur plus de misère encore, physique, sociale et psychique, plus de risques encore de famines, plus de gens encore chassés de chez eux…

Tout cela est malheureusement vrai et inquiétant. Pourtant au sein de ce trou noir qui donne l’impression parfois de tout pouvoir emporter, il me semble apercevoir comme un point lumineux porteur d’un espoir immense de renaissance. Point encore à la limite du visible mais qui va sans cesse s’accroître, celle des milliers et bientôt de millions de personnes qui ont décidé et entrepris déjà de changer leur mode de vie pour créer un monde plus solidaire. Parmi ces personnes de par le monde, notons en France les initiatives insufflées par Pierre Rabhi et le mouvement des colibris.

Pour cette raison, vous aurez compris que je ne prêche pas la peur, mais bien au contraire l’espoir et ce d’autant plus que la santé véritable est portée par l’amour et non par la peur. Mais cela fera l’objet d’un autre article.

Ce contenu a été publié dans Santé de la parole, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.